Zéro déchet

Le zéro déchet : une tendance qui va durer

Soucieux de l’avenir de l’environnement, beaucoup adoptent la formule « zéro déchet ». Ce procédé, qui réduit au maximum les pertes inutiles quand il s’agit de produits ménagers, commence à séduire et fait de plus en plus d’adeptes. En France comme dans d’autres pays, on préconise la formule et ceux qui sont conscients de son importance suivent et cherchent même à trouver d’autres solutions pour réduire leurs résidus, ou pour les transformer en produits de nécessité.

Le zéro déchet ou le gaspillage limité

On cherche à tout prix à redonner de la valeur à ces déchets ménagers qui envahissent nos poubelles, et voilà que la déchetterie devient la solution que l’État offre à la population pour que l’on puisse trier et recycler nos ordures. Mais beaucoup de foyers ont aussi cherché des solutions à eux en transformant les déchets en compost afin de leur donner une seconde vie.

Cette formule peut commencer dès l’achat en choisissant les produits nécessaires et moins contraignants et en évitant de consommer des produits jugés futiles dont l’acquisition et l’utilisation ne sont pas capitales. Ainsi, se limiter au minimum nécessaire, refuser de consommer des articles nocifs ou des conditionnements qui corrompent l’écologie comme les sacs en plastique ou les tubes et flacons moins dégradables.

Cette théorie plaît de plus en plus que beaucoup choisissent le port d’un grand cabas pour faire leurs courses, et qui préfèrent les savons et autres produits sans emballages pour leur quotidien.

Le zéro déchet par des principes tout à fait accessibles

Il y a des adeptes qui sont convaincus de cette formule « zéro déchet » qu’ils conseillent à leurs proches, à leurs connaissances, et même aux internautes, puisque certains ont partagé leurs expériences dans des sites, d’en faire pareil. Pour eux, il y a 5 principes qu’il faut prendre en compte afin d’adhérer au concept, se résumant en 5 verbes.

Alors, le premier est de « refuser » tout ce dont on n’a pas besoin afin de moins encombrer sa maison. Le second est de « réduire » pour ne garder que les choses de premières utilités. Le troisième est de « réutiliser » afin de moins consommer les neufs et de redonner une seconde vie à l’ancien. Le quatrième est de « recycler » pour offrir une nouvelle utilité à un produit. Et le dernier est de « composter » les résidus biodégradables à savoir les épluchures de vos légumes et fruits, les cartons, tissus et papiers organiques, et autres.

Il existe des petits gestes à faire au quotidien pour aider à réduire la consommation du plastique. Voir aussi notre article « 10 idées pour réduire le plastique« .

Quand les mères de famille s’y mettent

Afin de démocratiser ce concept « zéro déchet », beaucoup veulent aller plus loin en partageant au maximum leur vécu et en donnant des conseils pratiques, accessibles à tous, pour réduire le gaspillage et pour offrir une autre utilité aux résidus. On note alors plusieurs personnes, dont la plupart sont des mères de famille qui ont conçu leur propre site, leur blog ou leur propre chaîne YouTube dont beaucoup d’abonnés y sont inscrits pour suivre leur parcours.

Les réseaux sociaux sont également utilisés par les mamans pour apporter leur participation à l’environnement en insistant sur les avantages de leurs actes. On pourra alors voir sur l’internet des tutoriels pour faire des composts, pour recycler des choses anodines, que l’on voudrait jeter, afin d’obtenir des articles utilisables au quotidien, on peut également s’adonner à la permaculture pour une consommation bio et saine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top