Pétition pour le climat

L’affaire du siècle : la pétition record pour le climat

« L’affaire du siècle », une pétition du mouvement français a fait écho à travers le monde avec un record de 2 millions de signataires le 10 janvier 2019. Pour rappel, il s’agit d’une pétition en ligne, créée le 18 du mois de décembre qui porte un recours contre l’État français. Un recours contre son inaction climatique.

On peut dire que ce mouvement « l’affaire du siècle » a eu du succès auprès des citoyens français. En effet, en moins d’un mois seulement, le résultat s’élève à 2 millions de signataires.

En plus, des stars du web ainsi que des acteurs ont beaucoup contribué pour rendre la pétition populaire. 36 heures seulement et le site avait déjà eu plus d’un million de signataires. Il est claire que le record pour une pétition en ligne vient d’être battu par celle-ci.

Un mouvement lancé par quatre ONG

Le 19 décembre, quatre ONG françaises ont lancé la pétition : la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) , Greenpeace France, l’association Notre Affaire à Tous, et Oxfam France. Même des YouTubeurs se sont lancés pour booster le mouvement avec la campagne dénommée « On est prêts ».

Le Directeur Général de Greenpeace France, Jean-François Julliard, a indiqué que « les citoyens français ont envie de passer à l’action… » ; des citoyens qui espèrent que le gouvernement avance des réponses.

Un succès inattendu en faveur de la pétition pour le climat

Le nombre de signatures recueillis a étonné tout le monde car la pétition s’est créée en plein milieu d’une crise des gilets jaunes. Même la Directrice d’Oxfam France s’est exprimée à ce propos.

Les ONG ont été invitées à rejoindre le grand débat national à la suite des gilets jaunes. Une invitation proposée par le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

Quant aux associations, elles ne s’intéressent pas au débat, mais se lancent tout de suite à l’action. En effet, si l’État français ne donne aucune réponse concrète, les associations envisagent de porter l’affaire devant le tribunal administratif de Paris, notamment vers ce mois de mars.

Des artistes populaires ainsi que des personnalités, notamment Marion Cotillard, Juliette Binoche, Abd al-Malik, et Elie Semoun, ont tourné un clip vidéo incitant les citoyens à inscrire leurs noms afin de forcer l’État à agir.

Pas plus tard qu’en 2016, un engagement contre la loi El Khomri sur la réforme du droit du travail a été fait par 1,4 million de personnes. Et quant à la pétition faite par les gilets jaunes plafonnait à 1,2 millions de signataires.

La justice pour seul levier

Le rapport établit par le World Resources Institute, publié vers le mois d’octobre, affirmait que sur 197, seuls 16 États (aucun membre de l’Union Européenne) sont sur la bonne voie pour appliquer les conventions inscrites dans l’accord de Paris. Cet accord entrera en vigueur d’ici peu de temps, notamment en 2020. Nombreux sont les moyens d’action pour forcer l’exécutif à agir. Il reste la justice, comme très bon levier.

Jamais l’État français n’a connu une telle mobilisation pour le climat, et ce, grâce à un contexte jugé favorable, mais également grâce à une organisation efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top